Bienvenue sur le site de la Mairie de Réaumur - Vendée
Mairie de Réaumur - Vendée
Rechercher un article sur le site :
 

L'écho d'avril 1
 
Pour recevoir les actualités de la mairie de Réaumur, entrez votre adresse e-mail :
La commune
Réaumur, la commune
 
 

Réaumur est une petite commune rurale du Pays de Pouzauges dans le Haut Bocage vendéen. Ses habitants sont appelés Réaumurois.
Perché sur un mamelon dominant la verdoyante vallée du Grand Lay qui prend sa source à quelques kilomètres, le bourg Réaumur voit son horizon brusquement borné vers le nord, par la masse imposante des collines de Pouzauges et de Montournais. Situé sur la D.752, à 8 minutes de Pouzauges ; 12 minutes de la Châtaigneraie ; 25 minutes des Herbiers , du Puy du Fou et de Chantonnay. La plage la plus proche, l'Aiguillon sur Mer et le marais poitevin se situent à une heure 15 minutes en véhicule particulier.

On y trouve de nombreuses associations. Elles sont dix neuf répertoriées, sportives, cultuelles, culturelles, scolaires...

La superficie est de 2209 hectares, pour une population de 827 habitants, soit 37,4 habitants au km². A l'origine, son nom retrouvé sur d'antiques cartulaires (registres où étaient inscrits les chartes, les titres, actes de donation, concernant les biens temporels d'un monastère, d'une église) est Réalmodium, puis Riomulus ce qui signifie : fortifications royales. D'autres noms se succèdent, Rioumou vers 1220, Riomur vers 1390. Jusqu'au milieu du 16ème siècle Ryaulmeur, ensuite Réaulmeur et enfin Réaumur vers1700. « Riomu » comme disent certaines personnes de la commune et des alentours.

 
 
 

Monsieur de Fontaine écrivait en son temps :
Suivez la route qui mène de la Châtaigneraie à Pouzauges. Du sommet d'une colline, cette petite ville apparaît dans une position ravissante sur le versant méridional de la chaine des Alpes vendéennes. Sous vos pieds, dans la vallée tout le calme n'est interrompu que par le mouvement rustique des fermes; s'élève un modeste château dont les longues promenades de chênes furent chantées par les poètes du dernier siècle et un petit bourg dont le nom est célèbre dans les Sciences. Ce lieu est la patrie de Monsieur de Réaumur. Messire René Antoine Ferchault seigneur de Réaumur, naquit à la Rochelle le 28 février 1683... Armoiries « d'or au lion posé de simple, armé et lampassé de gueules ». Elles se trouvent dans l'église de Réaumur....

La commune renfermait en outre les petites seigneuries de la Haute Cour qui touche l'église, du Chêne Sec (elle était aux petites maisons près du portail du Prieuré), de St Michel qui devait un cheval de service au prieur-curé de la commune quand il se rendait à Luçon (cette seigneurie était située à l'angle de la route stratégique et le chemin de Mouilleron). De la Guindremière, de la Girardière; la Cour des Champs, l'Auboisnière et la Bourdinière eurent aussi ce titre.
Le Prieuré dont le titulaire était le curé était également une seigneurie qui donnait des droits étendus en dîmes, cens, rentes nobles etc : il relevait de Chatillon. Une voie romaine traversait le territoire de la commune.
L'église St Pierre est de la 1ère moitié du 15ème siècle, bien que quelques uns des détails rappellent le 14ème. Elle remplaça une église du 13ème, dont les restes se voient dans la porte principale et dans les arcs qui soutiennent le clocher. La nef est une réparation postérieure aux guerres de religions. Entre la nef et le choeur, deux chapelles: l'une , celle de gauche dédiée à la Vierge Marie, l'autre à St Barthélémy.
Deux fenêtres divisées par un meneau formant des lancettes trilobées et une rose, d'une forme très rare, éclairent le choeur. Les murs sont solidifiés par des contreforts saillants très épais, d'inégale force, qui s'élèvent jusqu'au toit et sont recouverts comme lui. Les deux éperons du chevet en pierre de grand appareil, portent à leur sommet une tourelle ronde ou guérite couverte en tuile, propre à monter la garde et à observer le pays. Des meurtrières sont pratiquées dans l'épaisseur des murs, Le clocher comme tous ceux de la contrée, est carré et couvert de tuiles creuses...

(notes manuscrites de M. de Fontaine, non datées). Archives privées de Mme Maupetit, Réaumur.

 
 
 

Le blason

Lecture héraldique :
« D'azur à la bande d'argent accompagnée, en chef, d'une chapelle de même couvert, éclairée et ouverte à senestre de sable et en pointe du fleur de lys d'or ».

Sommé d'une couronne d'argent et abaissé d'un listel portant la devise « Inventor Meus Dominus Fuit », ce qui signifie : un savant fut mon maître.

Le fond bleu, la bande blanche et la fleur de lys d'or appartiennent aux armoiries de Jean, comte de Dunois, bâtard d'Orléans, Seigneur de Réaumur, à partir de 1458. La chapelle en noir et blanc est celle dédiée à N.D. De Réaumur, lieu de pèlerinages.

La devise rappelle que le savant René Antoine Ferchault fut Seigneur de Réaumur de 1683 à 1757.

 

Les Maires de Réaumur

De 1797 à 1800 Jean-Charles Vexiau
De 1800 ( germinal de l'an 11 ) à1802 Joseph Perrineau
De 1802 (thermidor de l'an 13) à 1815 Pierre Joseph Audé
De septembre 1815 à aout 1830 Jean-Joseph François Vexiau
De septembre 1830 à janvier 1842 Jean Pierre Baudry
De février 1842 à juillet 1852 Charles Vexiau
De 1852 à 1871 Victorien Audé
De avril à juillet 1871 Raoul Vexiau, maire provisoire
De juillet 1871 à 1929 Raoul de Vexiau (conseiller Général à compter de 1892)
De 1929 à 1945 Jean de Tinguy de Vexiau
De 1945 à mars 1964 François Bretaudeau
De 1965 à 1968 René Marot
De 1969 à 1995 Rémy Betou
Depuis 1995 James Louis
© 2008 Mairie de Réaumur - Mentions légales - Crédits - Contact